Comment choisir son casque scooter ?

Comment choisir son casque scooter ?

Il existe une multitude de variété de casques. Il faut pourtant savoir, qu’outre le prix, l’usage qui en est fait est primordial. Que l’on conduise une petite cylindrée, un scooter ou une moto, le choix d’un casque ne sera pas le même. Petit guide pour mieux s’y retrouver en évitant de se prendre la tête et de casquer inutilement.

Casque jet :

C’est le modèle de casque le plus basique, idéal pour le scooter et la moto. Il est également très économique. Toutes les marques en proposent, dans une large gamme de prix allant de quelques dizaines d’euros à plusieurs centaines sur speedway.fr.
Ce type de casque est le modèle qui convient le mieux en mode urbain, pour petits parcours à vitesse réduite. Il protège peu du vent, ce qui est un inconvénient à vitesse soutenue ou de croisière. De plus, ce type de casque se soulève facilement avec le vent en exerçant une pression sur la jugulaire. Sa forme explique son principal inconvénient : faible protection en cas d’accident.

Casque full face :

C’est la version évoluée du casque jet qui corrige son principal défaut puisque sa visière frontale (dont est issue son nom) protège le motard du vent. Il peut ainsi rouler avec davantage de confort par tous les temps, à grande vitesse et en effectuant de grands parcours.
Le casque full face se situe donc un échelon au-dessus du casque jet classique en ce qui concerne sa fabrication. De nombreuses marques le proposent.
A l’instar du jet basique, le full face apporte une faible protection dans le cas d’un accident.
Il est dont à préférer sur des scooters ou motos à usage urbain, routier ou utilitaire plutôt que sportif.
Cependant, Schuberth, marque allemande, a dernièrement optimisé la sécurité de ce casque en incorporant une barre protectrice, au niveau de la mâchoire, sur le modèle Full Face J1. Il est probable que d’autres fabricants s’emparent de cette idée.

Casque modulable :

Ce casque a la particularité de se transformer en jet ou en intégral, atout indéniable pour les porteurs de lunettes, désavantagés par les intégraux de base. Ces casques permettent de relever la partie avant (lorsqu’on les met ou lors d’un bref arrêt), mais cette face doit absolument être rabattue et verrouillée pour rouler et pour offrir une protection efficace.
Certains modèles de casques cumulent les deux options : jet/intégral, même en roulant.


Lire aussi : Conseils avant d’acheter son casque moto


Casque intégral :

Le casque intégral est l’élément de base de l’équipement du motard. Il existe chez tous les fabricants, dans une grande diversité de prix, de formes et est constitué de divers matériaux : plastique injecté, fibre de verre, fibres carbone ou encore composite.
C’est le casque qui convient à tous les usages et particulièrement aux conducteurs de scooters et motos de moyennes et grosses cylindrées.
Il protège efficacement du vent, du froid et des chocs en apportant un confort maximal, en lien avec son prix, bien évidemment.

Détail qui a son importance : les marques à petits prix proposent, en général, deux tailles de calottes alors que les modèles haut de gamme en offrent trois, voire plus.