Les différents types de lave-vaisselle

Les différents types de lave-vaisselle

Plusieurs modèles de lave-vaisselle se retrouvent maintenant sur le marché de l’électro-ménager. Ils sont toujours aussi performants et essayent de s’adapter au mieux aux besoins des particuliers et des professionnels. Pour ne pas regretter le choix de son lave-vaisselle, il faut alors bien étudier les caractéristiques que l’on recherche.

Les lave-vaisselle domestiques

Les lave-vaisselle domestiques se classifient généralement selon leur pose. Il s’agit ici de déterminer comment le lave-vaisselle va s’intégrer au reste de la cuisine. Pour un lave-vaisselle en pose libre, aucun agencement particulier n’est requis. En effet, on peut le poser où l’on veut dans la cuisine. Il présente alors un habillage complet, contrairement aux autres modèles.

Le modèle encastrable est actuellement le plus présent sur le marché. Il doit être installé dans une niche conçue à cet effet dans la cuisine. En général, on le pose sous un plan de travail, et seule la porte du lave-vaisselle est doté d’un habillage à la livraison. Toutefois, pour que l’appareil s’harmonise avec le reste de la cuisine, l’habillage peut être modifié en changeant le panneau avant.

Le modèle intégrable quant à lui est livré sans habillage. L’utilisateur sera alors libre de choisir la décoration qui lui plaît pour la porte du lave-vaisselle. A la différence du modèle tout intégrable dont le bandeau de commande se trouve sur la tranche supérieure de la porte (et est donc non apparent), celui du lave-vaisselle intégrable est apparent, sur la façade.

Les lave-vaisselle professionnels

Un lave-vaisselle est aussi caractérisé par la quantité de couverts qu’il peut accueillir en lavage et la rapidité avec laquelle il effectue cette tâche. Ce critère intéresse surtout les professionnels de la restauration qui emploient le lave-vaisselle pour un usage intensif. Le lave-vaisselle frontal se charge et se décharge manuellement, et a une taille similaire à celui du modèle domestique. Il convient alors aux petits établissements. Toutefois, son cycle de lavage est court et performant. La même vaisselle peut ainsi être utilisée pour plusieurs services.

Le lave-vaisselle à capot optimise l’espace en cuisine grâce à une ouverture verticale. Sa capacité de lavage est supérieure à celle du lave-vaisselle frontal grâce à un système de glissement. En effet, le lave-vaisselle est à installer entre une table d’entrée et une table de sortie. Le panier de vaisselle sale est d’abord prélavé à l’aide d’une douchette au-dessus du bac sur la table d’entrée. Il glisse ensuite dans l’appareil et celui-ci se referme pour le cycle de lavage. Après le nettoyage, l’appareil se rouvre et le panier de vaisselle propre glisse vers la table de sortie. Ce modèle convient à la restauration commerciale.

Le lave-vaisselle à avancement automatique ou en tunnel est semblable au modèle précédent, sauf qu’il est plus performant. Il peut en effet laver plus d’un millier de couverts par heure grâce à un déplacement automatique des paniers du lavage à travers les compartiments du prélavage, du lavage, du rinçage et du séchage. Le gain de temps est ainsi plus considérable pour le lave-vaisselle en tunnel. Il convient pour les restaurants à cadences élevées.

Le lave-vaisselle professionnel est généralement doté de diverses options pour répondre aux besoins spécifiques de ce niveau d’utilisation. L’isolation phonique lui permet d’émettre moins de bruit au cours du lavage. L’adoucisseur débarrasse l’eau du lavage du calcaire tandis que l’osmoseur permet un meilleur séchage.