Pendant le Festival de Cannes, le prix des locations flambe

Pendant le Festival de Cannes, le prix des locations flambe

Le prix des locations, durant le Festival de Cannes, s’envole, preuve, s’il est besoin, que les stars fascinent toujours autant les foules, amatrices de luxe, strass et paillettes.

Flambée des prix :

Cet engouement pour les stars qui défilent à Cannes entraîne une hausse des tarifs des locations immobilières. Un gestionnaire de locations saisonnières nous donne quelques précisions sur ce sujet.
Un studio de 27 mètres carrés loué à 250 € la nuit : cela parait aberrant mais c’est pourtant la stricte vérité. En effet, il s’agit du tarif en vigueur pour pouvoir se loger pendant le Festival de Cannes. Bien évidemment, la douzaine de jours que dure cet évènement cinématographique est la période de l’année la plus chère de la bien nommée perle des palaces. Il faut savoir que les prix peuvent atteindre 80 % de plus que lors du restant de l’année. Cette forte augmentation trouve son explication par l’expansion de la demande puisque, pendant ce rendez-vous mondial du cinéma, la population de Cannes triple, passant de 74 000 habitants à 200 000.

Conclusion logique : la règle de l’offre et de la demande s’applique.

Bonheur des propriétaires :

Dans ce contexte, les propriétaires se frottent les mains. Trouver un logement à un prix correct est quasiment impossible à cette période. Les personnes qui bénéficient d’un bien immobilier à Cannes l’ont bien intégré : le Festival constitue une période particulièrement lucrative pour eux. La majorité d’entre eux en profite pour aller voir ailleurs. Ils s’octroient donc quelques jours de repos, loin de la foule et du bruit et, cerise sur le gâteau, engrangent un complément de revenu.

Propos d’un city man :

Luis Fonseca, city man à Cannes pour le compte de la société LockeyGHome, délivre des informations complémentaires dans le reportage de Thomas Loret. Des biens mis à la location avec un prix multiplié par trois par rapport à la basse saison, certaines personnes ne peuvent, ou ne veulent, s’y résoudre. Pour elles, des solutions alternatives existent. Trouver une location dans une ville proche de Cannes en est une. Il suffit pour cela de se rendre sur un comparateur de prix et, d’un simple clic, visualiser les économies que l’on peut espérer. A Antibes, par exemple, ville située à un quart d’heure environ de TER, pour la semaine du 20 au 27 mai 2018, une location sera affichée au prix de 889 € au lieu de 1855 € dans la cité du Festival. La décision est vite prise…