Sommeil agité : les principales causes et solutions

Sommeil agité : les principales causes et solutions

Le sommeil rime souvent avec bien-être. Pourtant, à l’heure actuelle plus de 1/3 des Français rencontrent des problèmes de sommeil. Un souci qui leur éloigne de plus en plus du bien-être que produit le sommeil. En effet, une mauvaise nuit ne peut que produire des conséquences négatives sur le moral et sur la santé : fatigue, difficulté à se concentrer, mauvaises humeurs, somnolence, etc. C’est pourquoi il est très important de comprendre les causes des troubles de sommeil pour pouvoir appliquer les solutions qui d’ailleurs sont souvent simples avant de changer de lit

Qu’est-ce qu’un trouble du sommeil ?

Il existe trois grandes catégories de sommeil agité. D’abord lorsqu’un individu dort au moins 10 heures par nuit, mais présente des moments de somnolence durant la journée. Il est très fréquent que ce genre de personnes souffre d’hypersomnie. Ensuite, il y a les personnes qui ont des sommeils de mauvaise qualité ou de courte durée : la dysomnique. Enfin, ceux qui sont victimes de parasomnie, un trouble qui rend le sommeil agité.

En ce qui concerne ce troisième cas, les personnes ont tendance à faire de mauvais rêves ou à souffrir de secousses hypniques. Elles peuvent également se réveiller brusquement en cours de nuit pour avoir des mouvements incontrôlés sur certaines parties de leurs corps, notamment leurs orteils ou leurs doigts.

Le sommeil agité, les causes

Le sommeil agité ou la parasomnie peut avoir des causes d’ordre physiologique, pathologique ou psychologique. Selon les experts, les cauchemars qu’ils ont sont souvent liés au fait qu’ils ont peur de mourir. Ils peuvent aussi avoir comme origine le stress ou les traumatismes résultant d’une consommation de médicament ou d’alcool. L’apnée du sommeil quant à lui est peut-être due à une obstruction au niveau des voies respiratoires et/ou à des problèmes nerveux.

Enfin, il y a les sursauts et les secousses hymniques qui eux sont le résultat d’un problème physique, tel qu’une insuffisance rénale, une insuffisance en fer ou une carence en polyarthrite rhumatoïde.

En général, ces symptômes surgissent lors du sommeil profond aussi appelé sommeil paradoxal. Durant son sommeil, la victime du sommeil agité n’est pas consciente de ces symptômes. C’est durant la journée, lorsque la fatigue inhabituelle se ressent et que les sauts d’humeur s’affichent que la personne peut se rendre compte de la parasomnie.

Sommeil agité, les solutions

Les somnifères aident effectivement à dormir lorsqu’elles sont utilisées de manière ponctuelle et surtout en suivant les prescriptions d’un médecin. Toutefois, consommer ces médicaments au-delà d’un délai de 1 mois est dangereux et peut produire de nombreux effets indésirables, sans parler du risque d’indépendance.

On peut aussi opter pour des solutions naturelles notamment les plantes aux vertus sédatives. On peut par exemple prendre de la valériane, de la passiflore, du pavot de Californie ou de la mélisse pour en faire une infusion avant de dormir. Ces genres de plantes produisent des effets anxiolytiques et apaisants sur l’organisme.

L’autre astuce consiste à verser quelques gouttes d’huile essentielle de lavande, de bergamote ou d’orange sur les draps et les oreillers pour favoriser le bien-être lors du sommeil.